Emissions avec Jean Teulé

Jean Teulé, né le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), est un romancier et auteur de bande dessinée français, qui a également pratiqué le cinéma et la télévision.

Les grosses têtes du 19 février 2018

Le grand retour de Jean Teulé aux Grosses Têtes


Chantal Ladesou, Elie Semoun, Gad Elmaleh, Gérard Jugnot, Jean Teulé, Valérie Mairesse, sont les sociétaires du jour.

Chantal Ladesou Elie Semoun Gad Elmaleh Gérard Jugnot Jean Teulé Valérie Mairesse

Chantal Ladesou, née à Roubaix le 5 mai 1948, est une actrice, comédienne et humoriste française.

Élie Semoun,de son vrai nom Elie Semhoun, né le 16 octobre 1963 à Antony, est un humoriste, acteur, écrivain, et chansonnier français d’origine marocaine. Elie Semoun démarre sa carrière dès sa petite enfance grâce à la série la Famille Ramdam, ainsi que ses tournages dans des publicités. En 1980, Elie Semoun a deux recueils de poésie à son actif (Le Poémoir et Plaisanteries) et deux pièces de théâtre (La pièce décousue et la Pièce d’identité) alors qu’il n’a que 17 ans. Il s’inscrit ensuit à des cours de théâtre le menant à la troupe Baladins en Agenais en 1982. Elie Semoun y rencontre Muriel Robin et joue avec elles « Les folies amoureuses », en 1984. Dès 1988, Elie Semoun apparaît dans « Vivement lundi ! » Une série humoristique diffusée sur TF1 dans laquelle il interprète un coursier monté sur rollers. Cette expérience à la télé l’inscrit définitivement dans le monde de l’humour et dès lors, il forme le duo comique avec Dieudonné, son ami d’enfance.

Gad Elmaleh, né le 19 avril 1971 à Casablanca, au Maroc, est un humoriste, acteur et réalisateur de nationalités marocaine, canadienne et française.

Gérard Jugnot est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur français né le 4 mai 1951 à Paris.

Jean Teulé, né le 26 février 1953 à Saint-Lô (Manche), est un romancier et auteur de bande dessinée français, qui a également pratiqué le cinéma et la télévision.

Bien que née en France, Valérie Mairesse passe le plus clair de son enfance dans le ciné-club de son père à Casablanca. A son retour en France, elle sait déjà qu’elle veut être comédienne quand elle aura passé son bac. Elle commence par travailler à la régie pour la troupe du Splendid, grâce à laquelle elle aura ensuite son premier rôle sur les planches. Elle se voit offrir des petits rôles dans plusieurs productions françaises telles que L’Agression (1975) de Gérard Pirès, Adieu poulet (1975) de Pierre Granier-Deferre, ou encore Calmos de Bertrand Blier (1976).

C’est en 1977 que le cinéma lui offre son premier grand rôle dans L’Une chante, l’autre pas d’Agnès Varda. Les tournages s’enchaînent pour elle, on la voit la même année dans le rôle féminin principal du téléfilm Emmenez-moi au Ritz (TV) et au cinéma dans Repérages. En 1980, elle apparaît successivement dans deux comédies aux côtés de Pierre Richard , tout d’abord C’est pas moi, c’est lui où elle joue Valérie, l’amante d’Aldo Maccione, puis Le Coup du parapluie sous la direction de Gérard Oury. Entre 1980 et 1981, elle s’essaie à la musique et sort trois disques.