Les grosses têtes du 12 novembre 2018

Fabrice Eboué est de retour dans Les Grosses Têtes


Chantal Ladesou, Christine Ockrent, Fabrice Eboué, Gaël Tchakaloff, Jeanfi Janssens, Pierre Bénichou, sont les sociétaires du jour.

Chantal Ladesou Christine Ockrent Fabrice Eboué Gaël Tchakaloff Jeanfi Janssens Pierre Bénichou

Chantal Ladesou, née à Roubaix le 5 mai 1948, est une actrice, comédienne et humoriste française.

Christine Ockrent est une journaliste belge née à Bruxelles le 24 avril 1944. Exerçant en France, elle a été la deuxième femme, après Hélène Vida, à présenter le Journal de 20 heures, et dirigeante de L’Express, avant de présenter des émissions politiques sur France 3, puis d’être, de février 2008 à mai 2011, directrice générale de l’AEF (Audiovisuel extérieur de la France).

Fabrice Éboué, né le 7 juin 1977 à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), est un humoriste, acteur, scénariste et réalisateur français.

Gaël Tchakaloff est un écrivain et une journaliste française née le 21 novembre 1971 à Toulon. Elle a reçu le prix Bernard Mazières du livre politique 2016 pour son premier ouvrage, Lapins et merveilles, 18 mois ferme avec Alain Juppé.

L’univers décalé autobiographique d’un steward qui fait de sa vie et de son métier une histoire ubuesque.

Jeanfi a rassemblé les anecdotes croustillantes de sa vie mouvementée et met en scène le décalage entre le milieu ouvrier du nord de la France d’où il vient et celui où il évolue aujourd’hui en tant que steward de compagnie aérienne…
La réalité et la représentation, un contraste savoureux ! Laissez-vous transporter dans ses aventures authentiquement drôles. Un décollage immédiat pour le rire.
Voyages, gens, famille, sexe… Tout est passé en revue avec incision ! Juste histoire de rappeler que l’on n’oublie jamais d’où l’on vient…

Journaliste français, né en 1938 à Oran, en Algérie, Pierre Bénichou arrive à Paris à l’âge de 11 ans. Il abandonne ses études à la Sorbonne et il est engagé comme stagiaire, à France Soir puis comme rédacteur à Paris Jour, en 1959. Deux ans plus tard, il est grand reporter à Jours de France. Situé à gauche, il refuse de s’opposer aux partisans de l’Algérie française et, en 1963, il rejoint un mensuel pour hommes, axé sur l’art de vivre et la mode, Adam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *