Les grosses têtes du 29 novembre 2018

Gérard Hernandez et Pierre Benichou : octogénaires en pleine forme


Christophe Beaugrand, Florian Gazan, Franz-Olivier Giesbert, Gaël Tchakaloff, Gérard Hernandez, Pierre Bénichou, sont les sociétaires du jour.

Christophe Beaugrand Florian Gazan Franz-Olivier Giesbert Gaël Tchakaloff Gérard Hernandez Pierre Bénichou

Christophe Beaugrand, né le 2 janvier 1977 à Massy (Essonne), est un animateur de télévision et journaliste français.

Florian Gazan est un animateur de radio et chroniqueur télévisé français. Il a notamment travaillé pour Fun Radio et a officié de nombreuses années aux côtés de Jean-Luc Delarue.

Franz-Olivier Giesbert (parfois abrégé « FOG »), né le 18 janvier 1949 à Wilmington dans l’État du Delaware (États-Unis), est un éditorialiste, biographe, présentateur de télévision et romancier franco-américain, exerçant en France.

Gaël Tchakaloff est un écrivain et une journaliste française née le 21 novembre 1971 à Toulon. Elle a reçu le prix Bernard Mazières du livre politique 2016 pour son premier ouvrage, Lapins et merveilles, 18 mois ferme avec Alain Juppé.

Julio Gerardo Hernández dit Gérard Hernandez, né le 20 janvier 1933 à Valladolid (Espagne), est un acteur français d’origine espagnole naturalisé en 1975. Il est célèbre pour ses moustaches et pour sa voix qu’il a prêtée à nombre de personnages de dessins animés, notamment Gonzo dans le Muppet Show, le Professeur Moriarty dans la plupart des épisodes de la série animée Sherlock Holmes de Hayao Miyazaki, ainsi que le Grand Schtroumpf et le Schtroumpf grognon dans le dessin animé et Les Schtroumpfs, le film ou plus récemment Iznogoud. Il doubla également de nombreux acteurs de nationalités très diverses (européens, hispaniques, orientaux, …).

Journaliste français, né en 1938 à Oran, en Algérie, Pierre Bénichou arrive à Paris à l’âge de 11 ans. Il abandonne ses études à la Sorbonne et il est engagé comme stagiaire, à France Soir puis comme rédacteur à Paris Jour, en 1959. Deux ans plus tard, il est grand reporter à Jours de France. Situé à gauche, il refuse de s’opposer aux partisans de l’Algérie française et, en 1963, il rejoint un mensuel pour hommes, axé sur l’art de vivre et la mode, Adam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *