Les grosses têtes du 18 avril 2019

Une Grosse Tête fait gagner une voiture à un auditeur


Florian Gazan, Gérard Jugnot, Muriel Robin, Pierre Palmade, Sophie Davant, Valérie Mairesse, sont les sociétaires du jour.

Florian Gazan Gérard Jugnot Muriel Robin Pierre Palmade Sophie Davant Valérie Mairesse

Florian Gazan est un animateur de radio et chroniqueur télévisé français. Il a notamment travaillé pour Fun Radio et a officié de nombreuses années aux côtés de Jean-Luc Delarue.

Gérard Jugnot est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur français né le 4 mai 1951 à Paris.

Muriel Robin est une humoriste et actrice française, née le 2 août 1955 à Montbrison (Loire). Après une formation d’actrice classique, elle est révélée au public en tant qu’humoriste, d’abord dans l’émission La Classe, puis dans des one woman show.

Pierre Palmade voit le jour à Bordeaux le 23 mars 1968. Il gran­dit avec ses deux sœurs cadettes auprès de son père méde­cin et de sa mère profes­seur. Il vit un drame à l’âge de 8 ans quand son père se tue en voiture. Passionné de théâtre, il
suit des cours de comé­die étant jeune et écrit les spec­tacles scolaires de fin d’an­née. Bon élève, il intègre une prépa HEC à Bordeaux, avant de tout lâcher pour partir à Paris afin de lancer dans une carrière d’hu­mo­riste. Il fait ses premiers pas à la télé­vi­sion dans La Classe (1987), où il rencontre Michèle Laroque, Jean-Marie Bigard et Muriel Robin.

L’ani­ma­trice-jour­na­liste bien connue des télé­spec­ta­teurs de France Télé­vi­sion est née à Bordeaux le 19 mai 1963. Elle rêve de deve­nir repor­ter et, après une maîtrise de langues étran­gères appliquées anglais-alle­mand, intègre l’IUT de jour­na­lisme de sa ville d’ori­gine. Dans le cadre de ses études elle effec­tue un stage chez Antenne 2 en 1986 puis devient pigiste sur FR3 pour le jour­nal d’in­for­ma­tion du soir, le 19–20. L’an­née suivante Antenne 2 lui propose de présen­ter la météo. Son natu­rel et son sourire séduisent les télé­spec­ta­teurs. En 1992 elle devient chef du service météo de France 2 et conti­nuera la présen­ta­tion du bulle­tin météo­ro­lo­gique jusqu’en 2006.

Bien que née en France, Valérie Mairesse passe le plus clair de son enfance dans le ciné-club de son père à Casablanca. A son retour en France, elle sait déjà qu’elle veut être comédienne quand elle aura passé son bac. Elle commence par travailler à la régie pour la troupe du Splendid, grâce à laquelle elle aura ensuite son premier rôle sur les planches. Elle se voit offrir des petits rôles dans plusieurs productions françaises telles que L’Agression (1975) de Gérard Pirès, Adieu poulet (1975) de Pierre Granier-Deferre, ou encore Calmos de Bertrand Blier (1976).

C’est en 1977 que le cinéma lui offre son premier grand rôle dans L’Une chante, l’autre pas d’Agnès Varda. Les tournages s’enchaînent pour elle, on la voit la même année dans le rôle féminin principal du téléfilm Emmenez-moi au Ritz (TV) et au cinéma dans Repérages. En 1980, elle apparaît successivement dans deux comédies aux côtés de Pierre Richard , tout d’abord C’est pas moi, c’est lui où elle joue Valérie, l’amante d’Aldo Maccione, puis Le Coup du parapluie sous la direction de Gérard Oury. Entre 1980 et 1981, elle s’essaie à la musique et sort trois disques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *