Les grosses têtes du 21 novembre 2017

Pierre Bénichou est de bonne humeur


Chantal Ladesou, Christophe Beaugrand, Florian Gazan, François Rollin, Grichka Bogdanov, Pierre Bénichou, sont les sociétaires du jour.

Chantal Ladesou Christophe Beaugrand Florian Gazan François Rollin Grichka Bogdanov Pierre Bénichou

Chantal Ladesou, née à Roubaix le 5 mai 1948, est une actrice, comédienne et humoriste française.

Christophe Beaugrand, né le 2 janvier 1977 à Massy (Essonne), est un animateur de télévision et journaliste français.

Florian Gazan est un animateur de radio et chroniqueur télévisé français. Il a notamment travaillé pour Fun Radio et a officié de nombreuses années aux côtés de Jean-Luc Delarue.

rançois Rollin est diplômé de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC).

Avec des ex-condisciples de l’ESSEC (dont Franck Arguillière et Christophe Delmas), il fonde le groupe de chanson burlesque Tchouk Tchouk Nougâh, qui enregistre quelques disques dans les années 1980.

D’abord journaliste au Monde, puis chroniqueur dans les revues Vu de gauche et Fluide glacial, il acquiert une véritable notoriété grâce à la série télévisée Palace. Il y participera avec une bande de « farfelus » composée, entre autres, des dessinateurs de bandes dessinées Gébé, Topor, Willem et Wolinski, à laquelle il faut ajouter Jean-Marie Gourio des Guignols de l’info, François Morel, Jean-Michel Ribes et Jean-Luc Trotignon.

Il y forge son personnage du Professeur Rollin avec lequel il va multiplier les apparitions sur scène ou sur le petit écran.

Il participe également aux scénarios des Guignols de l’info. On lui doit notamment la fameuse boîte à coucou de Johnny.

Né le 29 août 1949 au château de Saint-Lary, dans le Gers, Grichka Bogdanoff est le fils du prince Youri Georges Mikhaïlovitch Ostasenko-Bogdanoff et de Maria Dolores Kolowrat-Krakowská surnommée Maya. Il a quatre frères dont un jumeau, Igor, ainsi que trois soeurs.
Grichka Bogdanoff se passionne très tôt pour l’astronomie et la conduite des véhicules volants, comme l’avion et l’hélicoptère. En 1976, il est l’auteur, avec son frère Igor, d’un premier livre intitulé Clés pour la science-fiction, qui s’applique à faire partager à un large public des connaissances scientifiques pointues.
Les frères, après avoir fait longuement le siège d’Yves Mourousi, sont parvenus à se faire inviter sur le plateau du JT de 13h. Leur brillante prestation leur vaut aussitôt une rubrique traitant de science-fiction, dans l’émission Un sur Cinq animée par Patrice Laffont.
En 1979, Grichka et Igor Bogdanoff anime pendant dix ans Temps X sur TF1. Cette émission leur apporte une certaine renommée. Puis, Igor disparait des écrans pour se consacrer à son doctorat de mathématiques appliqués. Il revient néanmoins, en 1999, sur 13ème rue avec Projet X 13 puis, sur France 2, en 2002. Il présente ensuite Sciences X (2008), Sciences 2 (2009) et A deux pas du futur (2010).
Contrairement à son frère Igor, Grichka est resté célibataire et n’a pas d’enfant.

Bibliographie :
2010 : Le visage de Dieu, éditions Grasset.
2009 : Au commencement du temps, éditions Flammarion
2007 : Nous ne sommes pas seuls dans l’univers, éditions EPA
2006 : Voyage vers l’Instant Zéro, éditions EPA
2004 : Avant le big bang : la création du monde, essai, éditions Grasset
1991 : Dieu et la science : vers le métaréalisme (entretiens avec Jean Guitton), éditions Grasset
1985 : La Mémoire double, roman, éditions Hachette
1985 : La Machine fantôme, nouvelles, éditions J’ai lu
1981 : Chroniques du « Temps X », nouvelles, éditions du Guépard
1979 : L’Effet science-fiction : à la recherche d’une définition, essai, éditions Robert Laffont
1976 : Clefs pour la science-fiction, éditions Seghers.
LIRE LA SUITE

Journaliste français, né en 1938 à Oran, en Algérie, Pierre Bénichou arrive à Paris à l’âge de 11 ans. Il abandonne ses études à la Sorbonne et il est engagé comme stagiaire, à France Soir puis comme rédacteur à Paris Jour, en 1959. Deux ans plus tard, il est grand reporter à Jours de France. Situé à gauche, il refuse de s’opposer aux partisans de l’Algérie française et, en 1963, il rejoint un mensuel pour hommes, axé sur l’art de vivre et la mode, Adam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *