Les grosses têtes du 2 novembre 2016

Un nouveau surnom pour Bernard Mabille


Bernard Mabille, Christine Bravo, François Rollin, Jeanfi Janssens, Pierre Bénichou, Waly Dia, sont les sociétaires du jour.

Bernard Mabille Christine Bravo François Rollin Jeanfi Janssens Pierre Bénichou Waly Dia

Bernard Mabille n’est pas un amuseur comme les autres. Sa formation de journaliste, son apprentissage de l’impertinence au côté de Thierry Le Luron en ont fait un brasseur d’idées en même temps qu’un jongleur de mots. Personne n’est à la fois plus incisif et plus humain, plus désespéré et plus drôle.

Christine Bravo, est née le 13 mai 1956 à Paris. Son père est un maçon d’origine espagnol. La petite fille grandit donc dans un milieu modeste, celui des réfugiés espagnols. Vive, pleine d’énergie et curieuse de tout, à quatre ans, elle sait parfaitement lire et écrire et n’aspire déjà qu’à une chose devenir célèbre !
Le parcours de Christine est atypique. Elle débute dans la vie active en 1979 en tant qu’institutrice. Métier qu’elle exercera jusqu’en 1982. En 1980, elle part quelques temps avec son fils au Mexique. Avant son départ, elle participe à un concours lancé par le journal le Matin, sur le thème Écrivez la lettre de vos vacances. À son retour, elle a la surprise de découvrir que sa lettre a été sélectionnée et publiée dans le quotidien. A cette même époque, le journal Libération est en quête d’une institutrice pour lancer une nouvelle chronique. Christine répond à l’annonce et c’est ainsi qu’en 1981, elle se voit confier la rubrique Maîtresse à Belleville.

rançois Rollin est diplômé de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC).

Avec des ex-condisciples de l’ESSEC (dont Franck Arguillière et Christophe Delmas), il fonde le groupe de chanson burlesque Tchouk Tchouk Nougâh, qui enregistre quelques disques dans les années 1980.

D’abord journaliste au Monde, puis chroniqueur dans les revues Vu de gauche et Fluide glacial, il acquiert une véritable notoriété grâce à la série télévisée Palace. Il y participera avec une bande de « farfelus » composée, entre autres, des dessinateurs de bandes dessinées Gébé, Topor, Willem et Wolinski, à laquelle il faut ajouter Jean-Marie Gourio des Guignols de l’info, François Morel, Jean-Michel Ribes et Jean-Luc Trotignon.

Il y forge son personnage du Professeur Rollin avec lequel il va multiplier les apparitions sur scène ou sur le petit écran.

Il participe également aux scénarios des Guignols de l’info. On lui doit notamment la fameuse boîte à coucou de Johnny.

L’univers décalé autobiographique d’un steward qui fait de sa vie et de son métier une histoire ubuesque.

Jeanfi a rassemblé les anecdotes croustillantes de sa vie mouvementée et met en scène le décalage entre le milieu ouvrier du nord de la France d’où il vient et celui où il évolue aujourd’hui en tant que steward de compagnie aérienne…
La réalité et la représentation, un contraste savoureux ! Laissez-vous transporter dans ses aventures authentiquement drôles. Un décollage immédiat pour le rire.
Voyages, gens, famille, sexe… Tout est passé en revue avec incision ! Juste histoire de rappeler que l’on n’oublie jamais d’où l’on vient…

Journaliste français, né en 1938 à Oran, en Algérie, Pierre Bénichou arrive à Paris à l’âge de 11 ans. Il abandonne ses études à la Sorbonne et il est engagé comme stagiaire, à France Soir puis comme rédacteur à Paris Jour, en 1959. Deux ans plus tard, il est grand reporter à Jours de France. Situé à gauche, il refuse de s’opposer aux partisans de l’Algérie française et, en 1963, il rejoint un mensuel pour hommes, axé sur l’art de vivre et la mode, Adam.

Waly Dia quitte sa ville natale de Grenoble en 2010, pour s’installer à Nantes où il fait ses premières armes sur scène. Il est d’origine française par sa mère et sénégalais par son père.

Candidat de l’émission On n’demande qu’à en rire de Laurent Ruquier sur France 2 du 30 juin 2011 au 29 octobre 2012, il rencontre rapidement le succès et devient pensionnaire (dix passages) le 17 novembre 2011. Ses sketches sont connus comme étant très énergiques et il a la particularité de changer sa voix de manière surprenante.

Repéré lors d’une scène ouverte, Waly Dia rejoint la nouvelle troupe du Jamel Comedy Club en 2012. Produit par Jamel Debbouze (dont il assure plusieurs premières parties), il joue son spectacle Garde la pêche ! au Comedy Club à Paris et en tournée dans toute la France.

En 2014, il présente le Canal J Battle Dance diffusée sur Canal J, participe au festival Marrakech du rire avec une prestation très remarquée et partage l’affiche du film À toute épreuve avec entre autres Marc Lavoine, Samy Seghir et La Fouine. Il participe au clip Fresh Prince de Soprano sous le nom de Jeffrey. Dans cette chanson, Soprano répète la phrase « Jeffrey, remets-nous des glaçons ! », qui deviendra un phénomène sur les réseaux sociaux.

En 2015 il obtient le rôle principal du film « Tel Pères, Tels Fils ? », dont la sortie est prévue en 2016. Il tiendra aussi un rôle récurrent dans la nouvelle série « Commissariat Central » diffusée sur M6.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *